Promouvoir une pêche responsable


Confronté à de profondes mutations depuis plusieurs décennies, le port de pêche de Lorient Keroman a su s’adapter aux nouvelles données économiques et environnementales pour continuer à offrir au consommateur un poisson de qualité, sans mettre en danger la ressource, et en préservant au maximum les conditions de travail de la filière.

 

 

Cela a pu se faire par différentes actions :

• Utilisation d’engins de pêche sélectifs permettant de réduire les rejets de poissons ou crustacés qui n’ont pas la taille minimum de capture ou qui n’ont pas d’intérêt commercial.

>> Lire à ce sujet l'article sur le projet Surtine mené par l'Aglia ou l'article sur le T90 expérimenté par la Scapêche

 

Limitation des prises annexes en mer et valorisation des co-produits à terre (têtes de poisson, arêtes, peau)

>> Lire à ce sujet l'article sur l'étude réalisée par ID Mer

 

Collecte et traitement systématique des déchets ramenés au port.

Réduction des rejets de CO2 dans l’air et diminution de la consommation de gazoil, notamment par la modification des trains de chaluts.

>> Lire à ce sujet l'article sur le projet SOIP réalisé par les Docks de Keroman

 

Mieux connaitre la ressource en collaborant avec les scientifiques et en enregistrant systématiquement les captures.

Respect des tailles minimales et des volumes de pêche autorisés définis chaque année par la commission européenne.

Soutenir la construction de nouveaux navires plus efficaces et moins impactant sur l'environnement.

>> Lire à ce sujet l'article sur le navire nouvelle génération de la Scapêche

 

A Lorient, la pêche se pratique aujourd'hui de façon durable, dans le strict respect de la ressource, des hommes et du consommateur.