Actualité


 
mardi 26 septembre 2017

DE NOUVEAUX ATELIERS POUR LE PORT

Tout près de l'aire de réparation navale et de la cathédrale sud est, les nouveaux ateliers mécaniques du port de pêche viennent d'être livrés. Emménagement prévu en décembre prochain. Le port continue ainsi de se moderniser.




Pour voir les vidéo, il faut activer javascript et télécharger FlashPlayer

Des bâtiments flambant neufs, de grandes ouvertures en polycarbonate pour laisser passer la lumière, des panneaux de chauffe-eau solaire sur le toit, du béton peint en gris, le nouvel atelier mécanique du port de pêche de Kéroman a belle allure. « Notre port est un vieux bonhomme de 90 ans. Encore solide mais il faut quand même lui donner, de temps en temps, quelques petits coups de jeune », sourit Marc Poitrenaud, responsable technique de la SEM Lorient Keroman. Installés auparavant à proximité de la glacière, les ateliers se devaient d'être modernisés. « Il fallait des locaux adaptés à la maintenance du port. Se rapprocher des pôles d'activités principaux comme la criée 3 ou 4 et l'aire de réparation navale » précise Marc Poitrenaud. Ce sont donc 1200 m² de bâtiments qu'il a fallu construire sur des anciennes friches pour loger les différents ateliers et leurs utilisateurs qui, jour et nuit, doivent pouvoir intervenir pour la bonne santé technique du premier port de pêche de France. Soudure, menuiserie, chaudronnerie, électricité, etc., tous les corps de métiers nécessaires au port sont représentés. Neuf personnes à temps plein vont occuper les nouveaux locaux. Sans oublier le local de charge pouvant accueillir 32 chariots élévateurs qui sillonnent sans cesse les quais et les criées, et viennent recharger leur batterie pendant huit heures d'affilée. Une vaste opération qui aura nécessité un an de travaux et 1,8 million d'euros d'investissement. Un budget pris en compte par la Région Bretagne à 60% et par Lorient Agglomération pour les 40% restants.

Innovation et nouvelles normes

« La Région se doit d'investir pour garder la position forte du port de pêche de Keroman. Pour rester compétitif, comme dans tous domaines, il faut se développer, se moderniser... Nous travaillons en parfaite symbiose avec la SEM Lorient Keroman. Les besoins sont étudiés ensemble et comme c'est un secteur dynamique et ambitieux, la Région investit massivement. Nous avons un plan pluriannuel de 25 millions d'Euros sur 7 à 8 ans »,  précise Pierre-Gilles Le Marer, membre de la direction portuaire de la Région Bretagne. Des investisseurs qui ont été, aussi, vigilants quant aux normes environnementales. « Les normes aussi bien en termes de sécurité que de pollution ont beaucoup évolué ces dernières années. Il fallait innover », note Marc Poitrenaud. Une évolution visible dès l'extérieur du nouveau bâtiment puisque un système de chauffe-eau solaire a été installé sur le toit des ateliers. Une eau chaude qui servira aux sanitaires des employés mais aussi au chauffage. « Nous avons été très attentifs à tout ce qui touche les économies d'énergie. Les ampoules sont toutes des leds, les bâtiments sont isolés thermiquement, les murs en polycarbonate apportent luminosité et chaleur. Et évidemment, toutes les eaux usées sont récupérées avant d'être traitées. Même chose pour le confort des employés. Plus question de travailler dans le froid et les courants d'air comme dans le passé. Des cloisons anti-bruit, des aspirateurs à poussière, une salle de repos et de repas, des bureaux lumineux... », conclut le responsable technique.