Actualité


 
mercredi 04 septembre 2019

FRET EXPRESS FRAIS : LE PLUS GROS DES PETITS TRANSPORTEURS DE KEROMAN

Rachetée en 2016 par Sébastien Le Moellic, la société de transport Fret Express Frais a vu son parc de véhicules passer de trois à onze et son chiffre d’affaires multiplié par 4 en seulement trois ans. Un impressionnant développement économique rendu possible grâce au dynamisme de la filière halieutique lorientaise.




Pour voir les vidéo, il faut activer javascript et télécharger FlashPlayer

Dans une vie antérieure, Sébastien Le Moellic était directeur d’agence dans le domaine de l’électricité industrielle. Mais ça, c’était avant. Avant sa rencontre avec Christian Legal, chef d’entreprise qui cherchait à revendre sa société de transport créée 20 ans auparavant. Nous sommes alors en 2016. Sébastien Le Moellic n’a aucune expérience dans le domaine de la logistique, pas le moindre permis poids lourd en poche, mais l’idée lui plait bien. « J’avais envie de changer d’activité », explique-t-il simplement. Il décide donc de se jeter à l’eau et rachète Fret Express Frais à Christian Legal. Basée à Lorient Keroman, et spécialisée dans le transport de produits de la mer, la petite entreprise ne compte alors que trois véhicules utilitaires. Trois ans plus tard, le parc a été entièrement renouvelé et on dénombre désormais 11 véhicules, dont un semi-remorque et quatre porteurs. Fret Express Frais emploie aujourd’hui 10 personnes et a vu son chiffre d’affaires multiplié par 4. « C’est un très gros investissement », reconnaît Sébastien Le Moellic avec un grand sourire de satisfaction.

« Fléxibilité, sérieux et rapidité »

L’entreprise travaille presque exclusivement avec des mareyeurs bretons sur le pays bigouden et dans la zone de Saint-Brieuc. Elle livre dans un sens des produits achetés le matin même au port de Lorient Keroman par des acheteurs distants, et dans l’autre, alimente les mareyeurs lorientais qui s’approvisionnent, selon leurs besoins, dans les autres criées bretonnes. « On travaille avec n’importe quels produits, de la sardine aux crustacés », indique Sébastien Le Moellic. Pour le jeune chef d’entreprise, la clé du succès se résume en trois mots : « flexibilité, sérieux et rapidité ». Installée depuis le mois d’avril sur un espace de plus de 2000m2 avenue Amiral Melchior, l’entreprise de transport espère bien poursuivre son développement, même si son directeur a mis pour l’instant de côté tout nouveau projet d’investissement. « C’est grâce au dynamisme du port et des volumes importants qu’il génère qu’on a pu se développer ses dernières années et répondre aux attentes de nos clients », observe-t-il. Après seulement trois ans d’activité dans ce nouveau métier, Sébastien Le Moellic semble avoir définitivement trouver sa voix. Et peut se féliciter de voir son entreprise jouer, désormais, dans la cour des grands.