Actualité


 
mercredi 02 décembre 2020

« IL FAUT PARVENIR A GARDER DES VOLUMES IMPORTANTS »

Installé au cœur de Lorient Keroman depuis 2018, le bureau d’achat marée du groupe Auchan est devenu l’un des acteurs incontournables du port. Dans une période compliquée pour la filière halieutique, en raison du confinement et des menaces du Brexit, nous avons interrogé son responsable, Xavier Labergère, pour connaître son regard sur la situation.




Pour voir les vidéo, il faut activer javascript et télécharger FlashPlayer

De Tours, où il était précédemment installé, loin de la mer et du bruit des mouettes, le bureau d’achat marée du groupe Auchan est arrivé à Lorient Keroman en 2018. La volonté affirmée, à l’époque, de se rapprocher de la filière halieutique et des professionnels de la mer. Mais pas seulement. « On trouve à Lorient une grande diversité des métiers mais aussi des produits : huitres, moules, coquillages, poisson d’élevage, produits de la pêche à pied, de la pêche côtière, de la pêche hauturière… », constate Xavier Labergère, actuel responsable du bureau d’achat. A l’année, ce sont 45 000 tonnes de produits qui sont ainsi commandées par Auchan Marée, depuis Lorient, à l’ensemble des criées françaises. De quoi alimenter la totalité des magasins du groupe, soit 120 hypermarchés et 350 supermarchés. Installé au dessus de la gare à marée, le bureau compte 14 salariés. Particularité, ici les achats ne se font pas directement en criée, mais par l’intermédiaire des mareyeurs locaux qui se chargent de la préparation des produits et de leur transport. D’où l’importance d’être plongé quotidiennement au cœur de la filière. « C’est essentiel de se rapprocher des acteurs portuaires et de bâtir avec eux des relations commerciales de long terme », explique Xavier Labergère.

« Lorient a des atouts majeurs »

Sollicité à plusieurs reprises pour participer aux réunions de filière organisée par la Sem Lorient Keroman lors du premier confinement, le responsable se dit « toujours prêt à échanger ». « C’est à nous de prouver que nous avons notre place au milieu des professionnels », ajoute-t-il. Interrogé sur les menaces qui pèsent lourdement sur le secteur de la pêche et des produits de la mer en raison du second confinement et du Brexit, Xavier Labergère insiste sur la nécessité de « maintenir le flux d’activité ». « Lorient est considéré aujourd’hui comme une place forte en France. Le port a des atouts majeurs. Il faut absolument parvenir à garder des volumes importants et trouver le bon équilibre entre les produits d’importations et les produits pêchés localement. Cette diversité des apports est nécessaire et doit être complémentaire ». Pour l’heure, du côté des magasins du groupe, la vente des produits de la mer semble plutôt bien se maintenir. « Les clients continuent à venir sur nos étals », se félicite le responsable. En espérant que la tendance se confirme pour le mois crucial de décembre.