Actualité


 
jeudi 09 septembre 2021

UNE NOUVELLE STRATÉGIE PORTUAIRE POUR L’ÉCONOMIE MARITIME

Originaire de Larmor-Baden, passionnée depuis toujours par le milieu maritime, ancienne déléguée à la mer et au littoral du Morbihan, Kristell Siret-Jolive est désormais directrice de mission économie bleue au sein de Lorient Agglomération. Elle nous explique en quoi consiste ce nouveau poste. Et quels sont les projets qui intéressent le port de Lorient Keroman




Pour voir les vidéo, il faut activer javascript et télécharger FlashPlayer

Vous étiez auparavant aux affaires maritimes. Depuis quand avez-vous rejoint Lorient Agglomération ?

Kristell Siret-Jolive : « J’ai rejoint Lorient Agglomération à la mi-mai, sur une création de poste. Jusqu’ici j’ai fait toute ma carrière aux affaires maritimes. J’ai travaillé en Normandie, en Charente Maritime, à Saint Brieuc, puis à Lorient où j’étais déléguée à la mer et au littoral du Morbihan. L’opportunité de passer de l’autre côté du miroir, de ne plus être dans des fonctions de contrôle, mais plutôt dans le portage et l’accompagnement des projets, m’a tout de suite plu ».

 

D’où vous viens cette attirance pour le milieu maritime ?

Kristell Siret-Jolive : « Je suis originaire de Larmor Baden, une commune du littorale. J’ai grandi là, avec des amis dont les parents étaient ostréiculteurs ou pêcheurs, ma famille a toujours trempé dedans, j’ai aussi un cousin dans la marine marchande. Je crois que j’ai toujours eu cette passion pour le milieu maritime et l’envie de travailler dans cet univers, en lien avec les gens de mer ».

 

En quoi consiste ce nouveau poste, directrice de mission économie bleue ?

Kristell Siret-Jolive : « Il correspond d’abord à la volonté des élus de l’agglomération de développer encore davantage l’économie maritime. Nous sommes sur un territoire qui compte plusieurs ports, dont certains se jouxtent. L’idée, c’est de construire une stratégie portuaire qui nous permette de chasser en meute, pour faire aboutir nos projets, trouver de nouvelles sources de financement et attirer de nouvelles entreprises. Il s’agit surtout d’un poste de coordination. Pour l’instant, je suis seule dans mon équipe, mais je travaille avec tout le monde, c’est ça l’avantage ! »

 

Le port de Pêche de Lorient Keroman a-t-il une place particulière dans cette stratégie de développement ?

Kristell Siret-Jolive : « Oui, il a une place particulière. D’abord parce que Lorient Agglomération est le premier actionnaire du port à travers la Sem Lorient Keroman. Ensuite, parce que la pêche et la réparation navale représentent un des principaux viviers du territoire. Les projets de développement sur le port sont d’ailleurs très nombreux. Je pense à la modernisation des outils portuaires comme l’acquisition d’un nouveau chariot élévateur. Mais aussi à la valorisation des co-produits de la mer qui est un des gros dossiers du moment, l’arrivée de l’éolien qui devrait permettre de générer de nombreux emplois en veillant à ce que les pêcheurs préservent bien leurs espaces de travail, ou encore la gestion du foncier pour trouver de la place et attirer de nouvelles entreprises. Il y a de quoi faire, je ne m’inquiète pas pour cela ».

 

* Direction Départementale des Territoires et de la Mer