Actualité


 
mercredi 04 mars 2020

LES BOX DE PÊCHEURS DU QUAI DU POURQUOI PAS BIENTÔT REMPLACÉS

Le chantier de démolition a démarré il y a deux semaines. D’ici la fin de l’année, les anciens box de pêcheurs du quai du Pourquoi Pas seront remplacés par des locaux flambant neufs. Deux entreprises ont également été relogées.




Pour voir les vidéo, il faut activer javascript et télécharger FlashPlayer

Sur la presqu’île de Keroman, autrement appelée « îlot S » par les habitués du port de pêche, des hommes en combinaison blanche et masque de protection s’affairent depuis mi-février. Rien à voir avec le coronavirus, comme pourrait le laisser penser l’actualité. Les employés de la société Liziard, basée à Landerneau, traquent l’amiante, le plomb, et toute autre substance polluante avant de procéder à la déconstruction d’une série de bâtiments situés au bout du quai du Pourquoi Pas. « Nous avons entrepris la démolition de tout un ensemble qui permettra de libérer du foncier pour la construction de nouveaux box de pêcheurs et l’installation éventuelle de nouvelles entreprises spécialisées dans la réparation navale », précise Catherine Legallic, chargée du patrimoine portuaire au sein de la Sem Lorient Keroman, entreprise gestionnaire du port. Une fois la phase de dépollution terminée, la déconstruction des bâtiments existants devrait durer jusqu’à mi-avril. Si le calendrier est respecté, la construction de 14 nouveaux box de pêcheurs, en lieu et place des 12 box existants, devrait être achevée à la fin de l’année 2020.

Deux entreprises relogées

Les nouveaux locaux, d’une superficie moyenne de 50m2, seront attribués en priorité aux anciens locataires qui en feront la demande par écrit auprès de la Sem. « Ce sont principalement des fileyeurs et des caseyeurs qui sont basés sur le quai du Pourquoi Pas », indique Catherine Legallic. Aucun promoteur privé ne s’étant porté candidat pour réaliser ces nouveaux bâtiments, c’est la Sem Lorient Keroman qui s’en est chargée. Budget global estimé : 280 000€ pour la partie démolition. Et sans doute un peu plus de  450 000€ pour la construction. Confiée à l’architecte lorientaise Anne-Laure Bertin, la réalisation des 14 nouveaux box a été pensée de façon pratique et esthétique, afin de s’intégrer au mieux dans une zone, la presqu’ile de Keroman, localisée à mi-chemin entre le port de pêche et le pôle course au large de Lorient La Base, et donc susceptible d’attirer de plus en plus de visiteurs, notamment le week-end. Situées à proximité des anciens box de pêcheurs en cours de déconstruction, les bâtiments occupés jusqu’ici par Lorient Forge Marine et la SLEN (Société Lorientaise d’Entretien Naval) seront également détruits. Les deux entreprises ayant d’ores et déjà été relogées par la Sem Lorient Keroman à seulement quelques centaines de mètres de là.