Actualité


 
mardi 24 juillet 2018

PENDANT LA PAUSE ESTIVALE LES TRAVAUX SE POURSUIVENT SUR L’ARN

Comme chaque année, l’élévateur à bateaux de Lorient Keroman s’offre une petite pause estivale, le temps d’une révision générale. Un arrêt technique qui permettra également de réaliser de nombreux travaux de maintenance sur l’Aire de Réparation Navale (ARN), dont l’entretien d'une trentaine de pieux qui soutiennent la darse.




Pour voir les vidéo, il faut activer javascript et télécharger FlashPlayer

C’est l’une des grandes fiertés du port de Lorient Keroman. Installé depuis 2002 sur l’Aire de Réparation Navale (ARN), l’élévateur à bateaux de 650 tonnes est considéré comme l’un des plus puissants d’Europe. Un outil performant. Qui demande aussi de l’attention. Chaque été, vers la fin du mois de juillet, la pause estivale arrive donc à point nommé pour prendre soin de la machine. Et faire les révisions qui s’imposent. Cette année, la trêve commencera le lundi 30 juillet pour se finir le lundi 13 août. « Nous allons en profiter pour changer la moitié des câbles de hissement », indique Frédéric Savary, responsable de l’ARN. L’autre moitié avait été déjà changée l’année dernière, soit au total 1400 mètres de nouveaux câbles ! Au programme également : « L’embrayage électromagnétique à changer», « le remplacement des moteurs hydrauliques des couronnes d’orientation », « la vérification des turbos sur le moteur », « quelques petites fuites d’huile à traiter », « le contrôle des freins de treuil », ou encore « le réglage du système de relevé de poids ». Bref, une révision générale qui permettra à l’élévateur de repartir pour une nouvelle année d’activité dans les meilleures dispositions possibles.

Travaux réalisés à marée basse

La SEM Lorient Keroman, entreprise gestionnaire du port, profitera de cet arrêt technique pour faire repeindre la trentaine de pieux en acier qui supportent le tablier de la darse. Une première depuis la construction de l’ARN. L’entreprise Solorpec, à qui a été attribué le marché, a déjà commencé à en décaper certains. « Des pieux commençaient à s’oxyder par endroits, explique Frédéric Savary. A terme, cela peut générer des pertes de matière et nuire à la rigidité générale ». Un à un, les pieux seront traités contre l’oxydation avec des produits spécifiques et respectueux de l’environnement, comme l’exige la norme ISO 14001 obtenue par le port en 2016. La difficulté du chantier, c’est que les pieux ne peuvent être mis hors de l’eau en dehors des heures de basse mer. D’où la nécessité de réaliser ces travaux pendant l’arrêt technique afin de profiter pleinement de ces périodes. Parallèlement, de nombreux travaux de maintenance seront effectués sur l’ARN pour entretenir les outils : « contrôle des tours escaliers », « remplacement de quelques pièces défectueuses », « contrôle des bornes électriques ». « La maintenance, ça représente près de 60% de l’emploi du temps de nos équipes », souligne Frédéric Savary. Finalement, pause estivale de l’élévateur ou pas, l’activité sur le port de Lorient Keroman ne s’arrête jamais vraiment !