Actualité


 
jeudi 02 décembre 2021

UN PROTOTYPE D’HOULOMOTEUR CONSTRUIT A LORIENT KEROMAN

La fabrication de l’étrange machine a été confiée aux Ateliers Mécaniques Lorientais par le groupe Legendre. Imaginé dans le cadre du projet Dikwé, le prototype sera bientôt testé en conditions réelles avant une possible mise en exploitation à l’horizon 2023.




Pour voir les vidéo, il faut activer javascript et télécharger FlashPlayer

 A peine sortie vendredi matin du hangar des Ateliers Mécaniques Lorientais (AML), l’étrange boite jaune a fait son petit effet sur l’aire de réparation navale de Lorient Keroman. Il faut dire que ses formes cubiques n’ont pas grand-chose à voir avec les courbes des navires qui occupent d’ordinaire ici tout l’espace. « Il s’agit d’un houlomoteur que nous avons construit pour le compte du Groupe Legendre et ses partenaires, Ifremer et GEPS », précise Patrice Le Fel, directeur d’AML.

 

 

La machine en question n’est pour l’heure qu’un prototype à l’échelle 1/4 qui devrait être prochainement installé en mer pour être testé en situation réelle. Comment ça marche? Pour faire simple, il y a plusieurs façons de fabriquer de l’électricité à partir de sources dites renouvelables. Faire tourner des éoliennes à la force du vent. Installer des panneaux photovoltaïques pour capter les rayons du soleil. Ou encore, utiliser la puissance et la régularité des courants marins pour faire fonctionner des hydroliennes.

 

Amortir la force des vagues

 

Reste une quatrième possibilité que l’on connait moins : l’utilisation de la houle et de l’impact des vagues. C’est la solution qu’a choisi de développer le groupe Legendre à travers un projet baptisé Dikwé, dont fait partie le prototype fabriqué par AML. Il s’agit plus précisément, lors de la construction ou le renforcement de digues portuaires pour protéger les espaces côtiers, de récupérer l’énergie des vagues et de la houle grâce à l’installation de houlomoteurs à volets oscillants qui permettent d’amortir la force ainsi produite.

`

 

Récompensé par le pôle Mer Bretagne Atlantique, le projet Dikwé a reçu en juillet dernier le prix du Blue Challenge. Si les essais se déroulent comme prévu, sa première réalisation concrète pourrait se faire à l’horizon 2023.