Actualité


 
mercredi 08 décembre 2021

UN NOUVEL ATELIER POUR LE GROUPE LE DREZEN

Installé en lieu et place de l’ancienne entreprise Bastide, sur 2300m2 au sol, au cœur de Lorient Keroman, le nouveau bâtiment servira à abriter un atelier de fabrication de câbles pour la pêche. L’activité devrait démarrer au printemps pour le compte du groupe Le Drezen.




Pour voir les vidéo, il faut activer javascript et télécharger FlashPlayer

Le premier parpaing a été cimenté vendredi dernier sous un beau soleil de décembre, en présence notamment de Fabrice Loher, maire de Lorient et président de Lorient Agglomération, et de Gaël Le Meur, conseillère régionale en charge de l’économie. Une pose avant tout symbolique pour un chantier déjà bien avancé. C’est ici, au 8 rue Henri-Estier, en plein cœur du port de Lorient Keroman, que prendra bientôt forme un nouvel atelier d’assemblage de câbles pour la pêche.

 

Dénommée Cobremap, et déjà présente à Concarneau, l’entreprise devrait démarrer son activité au printemps prochain pour le compte du groupe Le Drezen basé à Treffiagat, dans le Finistère. Un retour aux sources en quelque sorte, puisque l’entreprise spécialisée dans le façonnage des câbles marins a été créée en 1929 par Jean Le Prince, pêcheur lorientais.

Démolir pour mieux reconstruire

Le nouveau bâtiment s’étendra sur 2300m2. Un immense espace libéré grâce à la reconquête des friches portuaires menée depuis des années par la Sem Lorient Keroman, entreprise gestionnaire du port, et le Syndicat Mixte du port de pêche (Région Bretagne et Lorient Agglomération). C’était l’entreprise de mécanique générale Bastide qui occupait les lieux auparavant. Démoli en deux temps, d’abord pour sécurisation, puis pour dégager du foncier, ce nouvel espace permettra au groupe Le Drezen de se rapprocher de certains de ses gros clients lorientais, comme la Scapêche ou l’Apak.

 

Présent le jour de la pose de la première pierre, Max Dufour, son directeur général, a tenu à saluer l’aide apportée par Lorient Agglomération et la région Bretagne, respectivement actionnaire majoritaire et propriétaire du port de pêche, pour permettre cette implantation. En retour, Fabrice Loher a rappelé que le soutien à la filière maritime était au cœur de la stratégie économique de l’agglomération. Preuve une nouvelle fois qu’à Lorient Keroman, on sait pratiquer le jeu collectif.