Actualité


 
jeudi 02 septembre 2021

UN BILAN ESTIVAL PLUTÔT BON POUR LORIENT KEROMAN

Augmentation générale des volumes vendus sous criée, stabilité pour la pêche côtière mais avec des prix en hausse, poursuite d’une très belle année pour la langoustine, explosion des captures de poulpe, une campagne de thon désormais lancée : voilà, en résumé, le premier bilan estival du port de pêche de Lorient Keroman




Pour voir les vidéo, il faut activer javascript et télécharger FlashPlayer

380 tonnes, soit 20% d’augmentation. C’est la progression globale des volumes de pêche vendus sous criée entre l’été 2020 et l’été 2021 au port de Lorient Keroman. Un résultat « plutôt positif », commente Yonel Madec, responsable halieutique de la Sem Lorient Keroman, entreprise gestionnaire du port.

 

Si l’on regarde uniquement la pêche côtière les chiffres sont néanmoins à relativiser, puisque sur les deux dernières saisons estivales les tonnages restent stables. Reste que, à volume équivalent, « les prix moyens ont nettement évolué et ont progressé de 20% », souligne le responsable. Une bonne nouvelle pour les pêcheurs, un peu moins pour les consommateurs, qui ont malgré tout continué à acheter du poisson tout au long de l’été. D’autant que sur certaines espèces, comme la langoustine, c’est l’inverse qui s’est produit.

 

Pour la belle demoiselle, particulièrement prisée des touristes, « on a enregistré une baisse du prix moyen de 90 centimes », poursuit Yonel Madec. Rien de conséquent pour les professionnels lorientais qui ont pu compenser largement cette petite diminution par une progression des volumes de 25%. « Nous poursuivons notre excellente saison avec 834 tonnes de langoustines débarquées depuis le début de l’année contre 534 tonnes l’an passé

Forte augmentation du thon rouge

Autre fait marquant de la saison, une espèce fait « une percée phénoménale » dans les volumes enregistrés cet été : le poulpe. De 1,2 tonne capturée en juillet et en août 2020, le céphalopode est passé à 13,5 tonnes cette année, soit un volume multiplié par 10 ! Aucune trace en revanche de débarque d’anchois, ni de sardines durant l’été. Un phénomène déjà enregistré depuis plusieurs années, les bancs restant visiblement très au large de Lorient.

 

Quant au thon, autre vedette de la saison estivale, depuis le début de la campagne, 470 tonnes ont été débarquées sur les quais de Keroman, soit une légère augmentation de 30 tonnes par rapport à fin août 2020. « Actuellement, on est en plein dans la saison. Et on espère bien atteindre les 800 tonnes à la fin », indique le responsable. Côté prix, si le germon reste stable à 2,90€ le kg sous criée, le thon rouge, lui, affiche un prix moyen de 8,80€. Et surtout des volumes en nette augmentation. De 6 tonnes à l’été 2020, Lorient Keroman en a vendu 22 tonnes cette année.