Actualité


 
mardi 06 juin 2017

VISITE PRÉSIDENTIELLE A LORIENT KEROMAN

Pour l’une de ses toutes premières sorties officielles, Emmanuel Macron est venu s’offrir un bain de foule le long des quais du port de Lorient Keroman. L’occasion pour le nouveau Président de la République de s’entretenir avec les professionnels sur quelques sujets d’inquiétude.




Pour voir les vidéo, il faut activer javascript et télécharger FlashPlayer

Les plus anciens citeront peut-être la visite du premier ministre de l’époque, Jacques Chirac, en 1976. Les autres se remémoreront sans doute le passage du Président Mitterrand en 1985. Quoi qu’il en soit, de mémoire de Lorientais, on n’avait pas vu autant de monde sur les quais du port de pêche depuis bien longtemps. Il faut dire qu’Emmanuel Macron avait bien préparé les choses : visite du Crossa Etel le matin, passage ensuite par la base des fusillers marins de Lanester, embarquement sur l’Abeille Bourbon, puis cap vers le port de Lorient Keroman pour un débarquement prévu vers 10h30. Et ce ne sont pas les deux heures de retard sur le programme initial qui auront fait fuir les curieux, bien au contraire. Le Président s’est offert le long des quais un véritable bain de foule. « L’accueil a été très chaleureux. Il a serré beaucoup de mains, et pris le temps de discuter avec tout le monde, les employés du port, les marins pêcheurs, les jeunes du lycée maritime… C’est quand même un bel événement pour nous », se félicite Maurice Benoish, Président de la Sem Lorient Keroman. A 13h30, le Président Macron est monté à bord du Breizh, chalutier flambant neuf arrivé sur Lorient en début d’année, le temps de déguster quelques langoustines. Mais surtout de s’entretenir avec une poignée de professionnels et de représentants de la filière.

Un président à l’écoute

Accompagné par Jean-Yves le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères, et de son successeur à la tête de la région Bretagne, Loïg Chesnais-Girard, mais aussi par Norbert Métairie, président de Lorient Agglomération, et par Gwendal Rouillard, actuel député de la 5ème circonscription de Lorient, Emmanuel Macron a été sensibilisé à quelques sujets d’inquiétude. « Nous avons insisté sur le fait que la mer est un bien commun de l’humanité, et que les projets de certaines ONG qui veulent sanctuariser des zones de pêche entières sont totalement inacceptables », précise Maurice Benoish. D’autres préoccupations ont été abordées, comme les conséquences du Brexit pour les pêcheurs bretons, ou encore le renouvellement indispensable de la flotte. Visiblement « très à l’écoute », le président de la République n’a « rien promis » à ses interlocuteurs, mais leur a affirmé qu’il se sentait « tout a fait concerné » par ces questions. « Il nous a assuré que la pêche française allait être défendue », souligne le président de la Sem. Au final, une visite donc plutôt réussie pour le chef de l’État et ses hôtes. « C’est en tout cas une belle reconnaissance pour nous qu’il ait choisi de venir ici pour l’une des ses toutes premières sorties officielles », se félicite Maurice Benoish.