Actualité


 
mercredi 02 septembre 2020

LE PORT VEUT AMÉLIORER LA GESTION DES CAISSES À POISSON

En finir avec les caisses à poisson, conteneurs et autres palettes stockés dans les coins ou détournés de leur usage. Tel est l’objectif de la Sem Lorient Keroman, entreprise gestionnaire du port. Un nouveau dispositif de gestion et de contrôle des flux sera mis en service pour cela d’ici la fin de l’année.




Pour voir les vidéo, il faut activer javascript et télécharger FlashPlayer

Les usagers de Lorient Keroman le savent bien : pas de port de pêche sans caisses à poisson et autres contenants. Combien en trouve-t-on exactement sur le port de Lorient ? Nul n’est capable de le dire. Et c’est bien là le problème. « Il est très difficile d’avoir un inventaire complet et de savoir à l’instant T combien de caisses sont disponibles, remarque Benoit Jaffré, directeur de la Sem Lorient Keroman, entreprise gestionnaire du port. A la louche, on ne doit pas être loin des 100 000 contenants ». Un autre chiffre donne une idée encore plus précise du volume que cela représente, celui du nombre de lavages de caisses effectués sur une année : 1,5 million ! C’est dire si la gestion des contenants est un sujet important sur le port de Lorient Keroman. « C’est essentiel pour l’activité portuaire, souligne Benoit Jaffré. Cela représente un bien collectif dont tout le monde a besoin. Mais si les contenants sont stockés, donc immobilisés, ou détournés de leur usage, pour ranger du matériel par exemple, tout le monde est perdant ».

Zones de stockage sécurisées

L’investissement consacré chaque année au renouvellement des caisses, conteneurs et autres palettes disparus dans la nature représente pour la Sem Lorient Keroman entre 200 et 300 000€. Pour optimiser leur gestion et diminuer ces surcoûts inutiles, un nouveau dispositif devrait être mis en place d’ici la fin de l’année. Il consistera d’abord à l’ouverture de deux nouvelles zones de stockage, l’une sous le pan coupé et l’autre, la principale, sur l’enclos du port (là où se trouvaient auparavant les bâtiments de Capitaine Houat). Une troisième zone de stockage sera également ouverte à l’extrémité de la criée 4, dans la cathédrale Est, mais cette fois en 2023. Principale évolution, l’accès aux caisses sera désormais sécurisé et autorisé uniquement aux salariés de la Sem équipés d’un badge. Ces derniers enregistreront systématiquement sur un logiciel informatique chaque entrée et sortie afin d’améliorer la traçabilité et de mieux suivre les flux. Un système dissuadant l’immobilisation des contenants sera également mis en place afin d’inciter les usagers à les rapporter dans les délais impartis. « On souhaite privilégier le bon usage et permettre une rotation rapide qui évitera que des stocks trop importants soient immobilisés comme c’est le cas aujourd’hui », indique le directeur du port. L’ouverture des deux nouvelles zones de stockage est prévue dans les semaines à venir, pour une mise en service globale du dispositif en fin d’année.