Actualité


 
mercredi 17 octobre 2018

LA MAISON DONATIEN RESTE OUVERTE PENDANT LES TRAVAUX

Lancée dans d’importants travaux de rénovation de son atelier de marée, la Maison Donatien est hébergée depuis fin septembre dans la nouvelle criée 5. Elle devrait ensuite céder sa place au transporteur Stef. Du même coup, la mise en service de la nouvelle zone d'allotissement est reportée en début d’année.




Pour voir les vidéo, il faut activer javascript et télécharger FlashPlayer

Au premier étage du bâtiment Europêche, à l’entrée du port de Lorient Keroman, c’est une simple feuille de papier scotchée sur la porte qui indique les nouveaux bureaux de la Maison Donatien. A l’intérieur, Cathy Le Leuch, cogérante de l’entreprise, avoue être « un peu perdue ». La communication avec le reste de l’équipe, affairé dans l’atelier un étage plus bas, se fait désormais au talkie walkie. Sauf que les ondes ne passent pas très bien. Et que les messages sont presque tous inaudibles. Mais la situation aurait pu être bien pire si la Sem Lorient Keroman, entreprise gestionnaire du port de pêche, n’avait pas accepté de retarder la mise en service de la nouvelle criée 5 pour la louer provisoirement à la Maison Donatien, le temps que les travaux d’extension du magasin de marée soient réalisés. Le chantier a commencé le 25 septembre dernier et devrait se terminer au plus tard le 25 novembre, « jour de la sainte Catherine », s’amuse Cathy Le Leuch. Situés à proximité de la gare de marée, les locaux avaient sérieusement besoin d’un petit coup de jeune. « On commençait vraiment à manquer de place. Il était temps », poursuit-elle.

« C’était ça ou on fermait »

Une extension de 40m2 devant le magasin existant permettra de libérer de l’espace et de réorganiser tout l’atelier. Celui-ci sera désormais réfrigéré et équipé d’une machine à glace. Le sol sera entièrement refait, tout comme l’électricité et la plomberie qui seront mises aux normes. Des bureaux flambants neufs seront également intégrés au magasin et une salle de pause chauffée sera installée au premier étage. Budget estimé des travaux ? « On ne sera pas loin des 400 000€ », répond Cathy Le Leuch. Un budget conséquent pour cette entreprise qui emploie une quinzaine de personnes à l’année. Et dont le chiffre d’affaires en 2017 était proche de 3 millions d’euros. « De toute façon, on n’avait pas le choix. C’était ça ou on fermait », constate la co-gérante qui devrait prochainement passer la main à son associé, Jean-Michel Catania. De son côté, la nouvelle criée 5 devra encore patienter quelques semaines avant sa mise en service. Entièrement refait à neuf, l’ancien bâtiment occupé par Capitaine Houat sera loué en décembre à l’entreprise Stef, le transporteur manquant de place pour répondre aux commandes pendant la période des fêtes. Solidarité portuaire oblige.