Actualité


 
mercredi 09 mai 2018

LA SCAPÊCHE S’ESSAIE A LA LANGOUSTINE

Arrivé en début d’année à Lorient Keroman, le Manathia vient d’effectuer sa première marée sous les couleurs de son nouveau propriétaire : la Scapêche. L’armement poursuit ainsi sa diversification en acquérant pour la première fois un chalutier langoustinier.




Pour voir les vidéo, il faut activer javascript et télécharger FlashPlayer

Il s’est amarré discrètement au port de Lorient Keroman en janvier dernier, en provenance du Guilvinec. Depuis, sa coque bleu clair a été repeinte aux couleurs bien connues de son nouveau propriétaire : la Scapêche. En revanche, le chalutier langoustinier a gardé son nom, Manathia. Il rejoint ainsi la flottille de plus en plus diversifiée du premier armateur de pêche fraiche en France. « Nous poursuivons le plan de diversification que nous avions annoncé en 2015. C’est une branche de plus à un organigramme déjà bien fourni», explique Jean-Pierre Le Visage, directeur de la structure. Avec le Manathia, la Scapêche compte désormais 23 navires, dont un palangrier, quatre bolincheurs, et deux caseyeurs. La filiale pêche d’Intermarché a également participé l’année dernière à l’achat de nouveaux bateaux en s’associant avec d’autres armements, l’Apak à Lorient ou la Scopale à Boulogne-sur-Mer.

Première vente à Keroman

Mais c’est la première fois que l’entreprise investit dans un chalutier langoustinier. « Nous allons voir ce que ca va donner », indique, prudent, Jean-Pierre Le Visage. Après son arrivée sur Lorient Keroman en début d’année, le Manathia a passé plusieurs semaines sur l’Aire de Réparation Navale. L’occasion de reconfigurer légèrement le bateau. « On a fait une grosse révision du moteur et installé à bord des viviers », précise le directeur. Long de 15,90m, le Manathia a été construit en 1991 par le chantier naval Gléhen, au Guilvinec. C’est Laurent Guguin, anciennement à la barre du Chloé Océane, qui a pris les commandes du chalutier et composé son équipage (ils sont cinq à bord). Repeint en rouge, bleu et blanc, le navire vient de finir sa première marée et d’effectuer sa première vente, lundi matin, à la criée de Lorient-Keroman. Résultat : 1100 tonnes dans les cales, dont 750 tonnes de langoustines. Pas si mal pour un début. « Tout va bien », commente Jean-Pierre Le Visage.