Actualité


 
mercredi 26 mai 2021

BOX DES PÊCHEURS : LES TRAVAUX REPRENNENT

Démarré il y a plus d'un an mais stoppé plusieurs fois en raison du contexte sanitaire, le chantier de construction des box de pêcheurs a pu enfin reprendre au bout du quai du Pourquoi Pas. Livraison prévue en fin d'année, si tout se passe bien.




Pour voir les vidéo, il faut activer javascript et télécharger FlashPlayer

« Box des pêcheurs saison 3 ». Retardés à plusieurs reprises en raison de la crise sanitaire liée au Coronavirus, les travaux de construction des nouveaux box de pêcheurs sur le port de Lorient Keroman viennent de reprendre. Depuis la semaine dernière, des pieux de 13 mètres de long sont enfoncés dans le sol, au bout du quai du Pourquoi Pas.

C'est là qu'avaient été détruits, en juin 2020, les anciens box devenus trop vétustes. 14 nouveaux box remplaceront bientôt les 12 box existants précédemment."Nous avons subi toute une série de retards liés aux différents confinements. Si tout se passe comme prévu, les travaux devraient se terminer en décembre prochain, pour une première occupation en janvier 2022", précise Catherine Legallic, chargée du patrimoine portuaire au sein de la Sem Lorient Keroman, entreprise gestionnaire du port de pêche.

Réservé aux fileyeurs et caseyeurs

Dès la semaine prochaine, l'entreprise Moyon poursuivra le gros œuvre en s'attaquant au terrassement. Suivront ensuite la charpente, la couverture, la pose des menuiseries, l’électricité et enfin la peinture. La conception des nouveaux bâtiments a été confiée à l’architecte lorientaise Anne-Laure Bertin, qui s'occupe également de la maitrise d'oeuvre.

D’une surface de 50m2 en moyenne, les nouveaux box seront attribués en priorité aux anciens locataires de l’îlot S, principalement des fileyeurs et caseyeurs, mais aussi aux occupants de la cathédrale Est qui ont dû quitter les lieux en raison de travaux de rénovation. « Nous avons envoyé une dizaine de courriers avec des fiches de candidature. Ceux qui sont intéressés ont jusqu'au 30 juin pour nous répondre », explique Catherine Legallic.

Si l'ensemble des box ne trouvent pas preneurs parmi les personnes prioritaires, ils seront alors proposés à d'autres pêcheurs. Le budget global, destruction des anciens bâtiments et construction des nouveaux box, devrait approcher les 700 000€, à la charge du port.