Actualité


 
mercredi 22 août 2018

VERS UN NOUVEAU PLAN DE CIRCULATION SUR LE PORT DE LORIENT KEROMAN

Lancée en début d’année, l’étude sur le plan de circulation du port vient de rendre ses premières propositions. Parmi elles, un scénario a été retenu visant à améliorer les flux et le stationnement sur l’ensemble du site. Il sera présenté aux usagers d’ici fin septembre.




Pour voir les vidéo, il faut activer javascript et télécharger FlashPlayer

« Utilisez-vous le parking aérien ? », « Que pensez-vous de la sécurité des déplacements sur le port ?», « Rencontrez-vous des difficultés à vous stationner ? ». Voilà quelques unes des questions qui ont été posées, en février, aux usagers du port de Lorient Keroman lors de trois ateliers organisés par l’agence Artelia de Ploemeur.  C’est elle qui a été chargée par la Sem Lorient Keroman, entreprise gestionnaire du port, d’effectuer une étude afin d’améliorer la circulation et le stationnement sur tout l’espace portuaire, aire de réparation navale comprise. Une réunion de lancement avait été organisée quelques semaines plus tôt avec l’ensemble des usagers : mareyeurs, poissonniers, pêcheurs, salariés du port, entreprises de transport… Par la suite, une phase de diagnostic a été lancée afin de comptabiliser, à l’aide de compteurs automatiques, le nombre de véhicules entrant ou sortant du port, d’étudier leurs déplacements à l’intérieur du site, et de réaliser ainsi une cartographie générale des flux. Parallèlement, des sondages ont été effectués à la sortie du port pour mieux cerner les habitudes des uns et des autres. « Cela nous a permis d’identifier des points de conflits, c’est-à-dire des zones où se croisent plusieurs types d’usagers (piétons, poids lourds, chariots automoteurs…), avec le risque que cela comporte », explique Anouck Le Crann, responsable QHSE au sein de la Sem Lorient-Keroman.

Des places sur le parking aérien

Cette phase de diagnostic a également permis de mettre en avant la saturation de certaines zones de stationnement en fonction des heures de la journée. « Globalement, l’offre de stationnement sur le port correspond plus ou moins à la demande, mais avec d’importants déséquilibres », poursuit la responsable. Ainsi, si le parking aérien, dont la capacité est de 130 places, reste à moitié vide toute la journée, d’autres zones sont prises d’assaut dès 7 heures du matin et arrivent rapidement à saturation. « Ce sont des choses que l’on connaissait déjà mais l’étude nous a permis de mieux les quantifier », note Anouck Le Crann. A partir de l’ensemble de ces données, plusieurs scenarii ont été imaginés afin d’optimiser les flux de circulation sur le port et l’organisation du stationnement. Celui retenu par la Sem Lorient Keroman devrait être présenté aux usagers d’ici fin septembre afin de recueillir leurs avis. Si l’on en connaît pas encore tous les détails, on sait qu’il devrait porter sur plusieurs points : mise en place d’axes de circulation privilégiés pour les poids lourds, optimisation du marquage au sol, amélioration de la signalétique aux abords du port, sécurisation des cheminements piétons, nouvelle organisation du stationnement… Viendra ensuite une phase de validation du nouveau plan de circulation retenu, puis sa mise en œuvre, probablement à partir de début 2019.