Actualité


 
mercredi 16 septembre 2020

LA COOPÉRATIVE MARITIME OUVRE L’UNE DES PLUS GRANDES CÂBLERIES FRANÇAISES

Un nouveau directeur, la fusion de deux entreprises, l’ouverture d’une câblerie de 3 000m2 parmi les plus grandes de France. Malgré un contexte difficile dû au coronavirus, et des craintes persistantes liées au Brexit, la coopérative maritime de Lorient continue d’aller de l’avant.




Pour voir les vidéo, il faut activer javascript et télécharger FlashPlayer
Christophe Le Potier

Christophe Le Potier

Il aurait sans doute préféré prendre ses fonctions dans un moment différent. Nommé en début d’année directeur de la coopérative maritime de Lorient, en remplacement de Viviane Le Moing, partie à la retraite, Olivier Laurain a dû faire face à une année pour le moins compliquée. Contamination des huitres du pays d’Auray par la norovirus au début de l’hiver, crise sanitaire et économique liée à la Covid 19 ensuite, incertitudes permanentes sur le Brexit : « Ça fait beaucoup, c’est sûr », commente le directeur. Qui ajoute : « Le défi était de taille. Il l’est toujours d’ailleurs. Mais je peux compter sur une belle équipe, qui cumule beaucoup de savoir-faire. Le gros challenge maintenant, c’est le commercial ». Consultant précédemment sur des postes de remplacement de direction « dans tous les domaines », Olivier Laurain n’arrive pas complètement par hasard dans le maritime. Il a longtemps travaillé dans la pisciculture à travers le monde et fut pendant près de 10 ans directeur d’Aquastream, entreprise spécialisée dans l’élevage d’alevins et basée à Ploemeur.  A la tête désormais d’un groupe qui compte 70 salariés pour un chiffre d’affaires légèrement inférieur à 20 millions d’euros, le nouveau directeur a bien l’intention de « résister à la crise ». « Il faut aller de l’avant, développer l’innovation et être créatif », dit-il. Et pour cela, il peut compter sur un groupe solide.

Après la Covid19 le Brexit ?

Outre sa propre activité de vente de matériel et d’avitaillement sur le port de Lorient Keroman, la coopérative maritime regroupe la coopérative ostréicole d’Auray, les Docks et Entrepôts Maritimes de Keroman (grossiste en matériels de pêche) et les quatre Comptoirs de la mer de Lorient, Auray, Etel et Sené (cette fois plutôt tournés vers le grand public). Il y a 2 ans, le groupe a également racheté l’entreprise Tecnorope, elle aussi basée sur le port, avec laquelle les Docks de Keroman viennent de fusionner. Résultat, « nous venons d’installer dans les sous-sols de la coop une câblerie de 3 000m2 qui est sans doute l’une des plus grandes de France », indique Olivier Laurain. Équipé de deux pistes de câblage et d’un banc de traction pour tester les résistances, ce nouvel équipement, certifié Véritas, va permettre au groupe de proposer de nouveaux services, comme ce logiciel de dimensionnement en 3D. Fortement impactée par le confinement imposé pendant le printemps, la coopérative maritime a depuis largement repris son activité. « On est à bloc », se réjouit le directeur. Qui espère, comme beaucoup sur le port de Lorient, que les atermoiements britanniques sur le Brexit ne viendront pas casser cette belle dynamique.