Actualité


 
jeudi 06 décembre 2018

UNE ALLIANCE TERRE ET MER INÉDITE ENTRE L’APAK ET LE CONSERVEUR HÉNAFF

En marge des assises de l’économie de la mer qui se tenaient la semaine dernière à Brest, l’armement lorientais APAK a annoncé avoir signé un partenariat avec Hénaff. Les deux entreprises entendent ainsi développer une nouvelle gamme de produits s’inspirant des recettes du bord.




Pour voir les vidéo, il faut activer javascript et télécharger FlashPlayer

Mélanger dans un même plat de la viande et des filets de poissons ? C’est la grande tendance gastronomique du moment. Une alliance « terre & mer » qui n’a pourtant rien de nouveau. A bord des bateaux, les pêcheurs lorientais pratiquent depuis de longues années ce mélange des saveurs pour varier un peu les repas quotidiens. Et dans les ingrédients qu’on mélange au merlu ou à la lotte, il y a un incontournable : le paté Hénaff. « Les marins ont toujours eu une relation particulière avec Hénaff, observe Eric Guygniec, patron de l’armement de la pêche artisanale de Keroman (APAK). Je repense toujours avec émotion à mes repas du dimanche midi partagés pendant plus de 30 ans avec mes équipages et le traditionnel rôti de pâté Hénaff ». C’est donc finalement un juste retour des choses si l’APAK et le conserveur finistérien viennent de signer un partenariat « pour remettre au goût du jour cette association de saveurs ».

Deux nouveaux chalutiers en 2019

Deux nouveaux produits ont été élaborés pour cela : des rillettes de dorade au pâté Hénaff et des rillettes de merlu à la saucisse fumée Hénaff. 70 000 verrines devraient être produites dès le 1er trimestre 2019. Elles seront distribuées dans les épiceries fines sous la marque « Ty Pesked », puis dans la grande distribution sous l’autre marque de l’APAK : « Pêcheurs de l’Ouest ». « Ma volonté a toujours été de défendre l’ancrage de la pêche en Bretagne, indique Eric Guygniec. Ce partenariat va nous permettre, grâce au savoir-faire sur la transformation et aux compétences commerciales de Jean Hénaff, d’accélérer notre stratégie de valorisation de nos captures qui constitue aujourd’hui un véritable enjeu pour la filière». C’est cette même préoccupation qui avait poussé l’armement lorientais à créer, en 2014, une nouvelle activité de fabrication et de commercialisation de conserves de la mer. L’APAK, qui compte aujourd’hui six bateaux et une trentaine de marins, poursuit ainsi son développement et affiche de nouvelles ambitions. Deux nouvelles unités, des chalutiers senneurs de 22m actuellement en construction au Pays Bas, doivent rejoindre la flottille en 2019.