Actualité


 
mercredi 28 octobre 2020

LORIENT KEROMAN ACCUEILLE DEUX NOUVEAUX NAVIRES

C’est le genre de nouvelle qui fait plaisir à entendre. Depuis début septembre, deux nouveaux chalutiers sont arrivés le long des quais de Lorient Keroman. Achetés d’occasion par leur nouveau patron, ils vont venir grossir les rangs d’une flottille qui compte déjà plus d’une centaine d’unités.




Pour voir les vidéo, il faut activer javascript et télécharger FlashPlayer

Sur les quais de Lorient Keroman, rien à priori ne les rassemble. Coque bleue d’un côté, rouge de l’autre. 17,50 mètres de long pour l’un, 10,80 mètres pour l’autre. Et pourtant, les deux chalutiers ont au moins un point commun : leur nom. La Pt’ite Mila d’un côté, en référence à la fille d’Alexandre Flahat, 30 ans, nouveau patron du navire. Et Heydenna Breizh, de l’autre, pour honorer les deux petits-enfants, Heyden et Yvanna, de Régis Drouin, 49 ans, lui aussi heureux propriétaire d’un nouveau bateau. Une renaissance pourrait-on dire après le naufrage que le patron et ses deux matelots ont vécu en janvier dernier. L’équipage s’en était sorti in extremis alors que leur chalutier, le Jordjy II, sombrait au large de Groix.

Coquille, langoustine, encornet, thon…

Avec l’Heydenna Breizh, Régis Drouin va donc pouvoir continuer à exercer son métier comme il l’entend, à son compte. Le chalutier, anciennement baptisé Breizh Atao, a été acheté à Quiberon. Construit en 1980, il a bénéficié depuis d’un lifting général. A bord, ils seront trois, Régis Drouin, son fils et un autre équipier, à traquer selon la saison la coquille saint-jacques, la langoustine, mais aussi le poisson ou l’encornet. Des espèces également ciblées par Alexandre Flahat, à bord de la Ptite Mila, avec en plus le thon, pêche à laquelle le jeune patron pêcheur s’essaiera l’été prochain. Lui a racheté son nouveau bateau du côté de la Turballe. Le chalutier s’appelait alors Zéphyr. Quelques travaux de révision ont depuis permis de gagner en confort et de remettre aux normes ce chalutier en acier mis à l’eau pour la première fois en 2006. Ils seront 5 hommes d’équipage à bord pour des marées de 2 à 3 jours effectuées au cœur du golfe de Gascogne. La P’tite Mila sera prochainement repeinte en vert et rouge, couleurs traditionnelles des bateaux dans la famille Flahat. L’ancien navire d’Alexandre, le Jumila, devrait, quant à lui, être racheté par son second. Et restera ainsi à Lorient Keroman. Une autre bonne nouvelle.