Actualité


 
mercredi 19 septembre 2018

AUCHAN MARÉE DÉMÉNAGE DE TOURS A KEROMAN

La grande enseigne vient d’installer son bureau d’achat de marée au cœur du port de pêche. Elle entend ainsi bénéficier du dynamisme de la filière lorientaise. Et d’une position géographique idéale.




Pour voir les vidéo, il faut activer javascript et télécharger FlashPlayer

Cap à l’ouest ! Historiquement installé à Tours, le groupe Auchan avait prévu cette année de déménager son bureau d’achat de marée et de l’installer le long de la façade atlantique. C’est donc à Lorient que l’enseigne de grande distribution a choisi d’implanter son équipe. Une décision qui n’a, semble-t-il, laissé place à aucune hésitation. « Ca nous est apparu comme une évidence, constate Jean-Yves Vandersmissen, responsable du bureau d'achat. D’abord parce que c’est le premier port de pêche français. Ensuite parce que, de Lorient, nous sommes à moins de 2 heures de toutes les criées bretonnes. Et que dans la région, une grande variété des métiers de la pêche et de l'aquaculture sont représentés : pêche côtière, pêche hauturière, coquillages, crustacés, ostréiculture, mytiliculture, mareyage, industrie agroalimentaire... ». Le savoir faire des mareyeurs lorientais et la présence d’une gare à marée de 36 portes ont également pesé dans le choix de Lorient Keroman face à ses concurrents.

45 000 tonnes de produits de la mer par an

Au total, le bureau d’achat de marée d’Auchan compte aujourd’hui 23 personnes positionnées entre Villeneuve d’Asq (centrale d’achat du groupe) et Lorient, où 15 personnes sont désormais basées. L’équipe s’est installée dans des bureaux administratifs fraichement réaménagés par la Sem Lorient Keroman, entreprise gestionnaire du port, et situés au premier étage de la gare de marée. Autrement dit, au cœur même de Keroman. « Tout ceci va permettre à l'équipe d'être au plus près de la filière et de mieux la comprendre, observe Jean-Yves Vandersmissen. Cette proximité avec la production va certainement être source d'inspiration ». Entre l’achat des produits d’aquaculture, effectué depuis Villeneuve d’Asq, et l’achat des produits issus de la pêche, effectué depuis Lorient, les volumes de l’enseigne atteignent en moyenne 45 000 tonnes de produits de la mer par an. Des chiffres qui devraient rester stables, sinon augmenter ces prochaines années. « Les produits de la mer continuent d'avoir une bonne image auprès du grand public », constate Jean-Yves Vandersmissen