Actualité


 
jeudi 13 janvier 2022

FRÉQUENTATION EN HAUSSE EN 2021 SUR L’AIRE DE RÉPARATION NAVALE

Les responsables du pôle réparation navale de Lorient Keroman peuvent se réjouir. L’année 2021 aura été positive à plusieurs niveaux : hausse de la fréquentation, mise en place d’une nouvelle activité de déconstruction, implantation d’entreprises, acquisition d’un nouveau chariot automoteur et renouvellement de la norme ISO 14 001




Pour voir les vidéo, il faut activer javascript et télécharger FlashPlayer

21%, c’est le pourcentage de progression qu’a connu l’Aire de Réparation Navale (ARN) du port de Lorient Keroman entre 2020 et 2021. Concrètement, le nombre de mouvements sur l’année est passé de 219 à 265. Si toutes les catégories de navires sont concernées, les bâtiments militaires et les navires de pêche ont connu la plus forte progression, ces derniers représentant à eux seuls 42% du trafic, avec 112 navires mis à sec par l’élévateur à bateaux de 650 tonnes.

 

Autres chiffres encourageants, les rives gauche du Scorff, gérées par le port de Lorient Keroman depuis 2017, ont connu 1508 jours d’occupation en 2021 contre 1277 en 2020. « C’est un taux de remplissage très élevé. Cela nous amène à réfléchir à l’installation d’une nouvelle ligne de pontons », indique Olivier Le Nézet, président du port, qui ne cache pas sa satisfaction : « C’est une bonne année pour l’ARN. Cela montre que nos services sont efficaces et que les entreprises lorientaises sont capables de capter de nouveaux marchés en rassemblant, sur un seul et même endroit, tous les métiers et tous les savoir-faire »

Nouvelle activité, nouveau chariot, nouvelles installations

Autre point positif pour le développement du pôle réparation navale : la mise en place d’une nouvelle activité de déconstruction de navires inaugurée en 2021 par la démolition du Guillemot VI, chalutier de 17 mètres échoué à l’entrée de la rade de Lorient en 2007. Une première qui pourrait bien être suivie au cours de l’année à venir. « Nous sommes consultés par plusieurs entreprises. Quelques projets devraient aboutir », confie le président.

 

Du côté des infrastructures, la bonne nouvelle de l’année est venue de la commande d’un nouveau chariot automoteur actuellement en construction dans une entreprise italienne (Boat Lift). Fabriqué sur mesure, il permettra notamment de faciliter les manutentions avec le pôle course au large de Lorient La Base. Dans la foulée, l’année 2022 devrait être marquée par la commande d’un nouvel élévateur à bateaux d’une capacité de 850 tonnes.

 

De quoi réjouir les entreprises du secteur, de plus en plus nombreuses à s’installer à proximité de l’ARN. C’est le cas de l’entreprise Hydrocorps, spécialisée dans l’hydraulique, qui vient d’investir dans un bâtiment flambant neuf situé sur le boulevard Jean-Pierre Calloch. De l’autre côté du slipway, en lieu et place des anciens ateliers Navtis - dont la démolition est en cours d’achèvement - c’est la société CDK qui devrait profiter du foncier ainsi libéré pour s’agrandir et construire un nouvel atelier dédié à la construction marine et à l’éolien.

 

Enfin, dernière bonne nouvelle de l’année 2021, le port de Lorient Keroman a obtenu le renouvellement de sa certification ISO 14 0001, à la fois pour l’ARN et les rives gauches du Scorff. Une belle récompense pour le travail mené depuis des années pour améliorer continuellement la maitrise et la réduction des impacts des activités de la construction et de la réparation navales sur l’environnement.