Actualité


 
mercredi 29 décembre 2021

LES ÉVÉNEMENTS QUI ONT MARQUÉ 2021 AU PORT DE LORIENT KEROMAN

La disparition d’une célèbre coque rouge sur l’Aire de Réparation Navale, l’annonce de l’arrivée prochaine d’un nouvel élévateur de 800 tonnes, l’explosion des volumes de poulpes vendus sous contrôle portuaire, ou encore l’installation d’une nouvelle entreprise finistérienne dans un atelier flambant neuf de 2300m3 : voici quelques-uns des événements qui ont marqué l’année écoulée.




Pour voir les vidéo, il faut activer javascript et télécharger FlashPlayer

Le grand retour de la langoustine

C’est sans doute la bonne nouvelle de l’année. Après plusieurs saisons en demi-teinte (579 tonnes par exemple en 2019) la langoustine de Lorient aura fait son grand retour en 2021. Premier port de pêche français pour la langoustine vivante, Keroman devrait finir l’année à plus de 1000 tonnes vendues sous contrôle portuaire. Rappelons qu’à la fin de l’été, on était déjà arrivé à 834 tonnes, soit plus que l’année précédente : 722 tonnes en 2020.

 

Du poulpe, du poulpe, encore du poulpe

L’autre fait marquant pour le pôle halieutique sera sans nul doute l’explosion des captures de poulpe, avec des volumes qui devraient être multipliés par 12 ! Début novembre, le port de Lorient Keroman en avait déjà commercialisé 174 tonnes contre 11 tonnes à la même date l’an passé. Une aubaine pour certains pêcheurs lorientais, d’autant que les prix sont restés assez hauts grâce à la demande espagnole. Mais une telle présence du céphalopode inquiète également les professionnels, qui redoutent des répercussions néfastes sur les autres espèces.

 

Les adieux du Guillemot VI

Sur l’Aire de Réparation Navale (ARN), l’événement de l’année écoulée concerne le début d’une nouvelle activité : la déconstruction de navires. Le port de Lorient Keroman y avait été autorisé en 2020 après une longue procédure. C’est le Guillemot VI, chalutier de 17 mètres échoué à l’entrée de la rade de Lorient en 2007, qui a été le premier navire à être ainsi déconstruit au début de l’été. Sa coque rouge, bien connue des habitués de l’ARN, faisait presque partie du paysage.

 

De 650 à 800 tonnes

On notera également du côté de l’ARN l’annonce, faite par le président de la région Bretagne en personne, de l’acquisition d’un nouvel élévateur de 800 tonnes qui viendra remplacer l’actuel élévateur de 650 tonnes à l’horizon 2023. Un nouveau chariot automoteur, réalisé sur mesure par une entreprise italienne, est également attendu en 2022.

 

Bienvenue à Lorient Keroman

Finissons cette rétrospective par l’arrivée d’une nouvelle entreprise sur le port de Lorient Keroman. Basé dans le Finistère, le groupe Le Drezen s’installera très prochainement dans un atelier flambant neuf situé au 8 rue Henri-Estier. Spécialisé dans le façonnage des câbles marins, notamment pour les chaluts, l’entreprise bénéficiera d’un espace de 2300m2 libéré grâce à la reconquête des friches portuaires menée depuis des années par la Sem Lorient Keroman, entreprise gestionnaire du port et le Syndicat Mixte (Région Bretagne et Lorient Agglomération).