Actualité


 
mercredi 22 septembre 2021

LE GUILLEMOT VI QUITTE L’ARN A TOUT JAMAIS

Les premiers coups de pince étaient attendus depuis longtemps. Depuis ce matin, la coque rouge du Guillemot VI est découpée, morceau après morceau. Une grande première pour le port de Lorient Keroman qui avait obtenu en 2020 l’autorisation de développer cette nouvelle activité de déconstruction de navires.




Pour voir les vidéo, il faut activer javascript et télécharger FlashPlayer

C’est la fin d’une longue histoire. Celle du Guillemot VI, chalutier de 17 mètres qui s’était échoué à l’entrée de la rade de Lorient en 2007. Mise à sec sur l’Aire de Réparation Navale (ARN) de Keroman, sa coque en acier rouge faisait depuis partie intégrante du paysage. « Je l’ai toujours vu ici », commente Frédéric Savary, responsable du pôle réparation navale de Lorient Keroman.

 

Mais d’ici quelques jours, l’épave ne sera plus qu’un lointain souvenir. Car depuis ce matin, la coque du Guillemot VI est découpée par une pince géante, morceau après morceau. L’opération devrait durer 3 jours avant que les chalumeaux ne prennent le relais, pour extirper les pièces les plus massives.

 

C’est l’entreprise de recyclage GDE, installée à quelques centaines de mètres de l’ARN, qui est chargée du chantier dont la fin est programmée pour lundi prochain. En moins d’une semaine, le chalutier aura donc totalement disparu.

Après le Guillemot VI, le Dravanteg

Une bonne nouvelle pour la Sem Lorient Keroman, entreprise gestionnaire du port, qui avait obtenu en 2020, après une longue procédure, l’autorisation de développer une nouvelle activité de déconstruction de navires.

 

« Une aire de réparation navale comme la nôtre doit être capable de répondre à tous les cycles de vie d’un navire. Il y a d’abord la construction, puis l’entretien des bateaux qui représente la majeure partie de notre activité. Et enfin, la déconstruction », explique Frédéric Savary.

 

Au total, 4 ou 5 entreprises installées sur Lorient devraient profiter de cette activité qui complètera la gamme des services déjà proposés sur l’ARN. Après le Guillemot VI, c’est le Dravanteg, ancien navire à passagers de la Compagnie Océane, qui devrait être à son tour déconstruit, libérant du même coup un peu d’espace supplémentaire sur le terre-plein de Keroman.