Actualité


 
mardi 06 février 2018

TRAVAUX 2018 : DEMANDEZ LE PROGRAMME !

Une nouvelle criée, un schéma d’aménagement pour la pointe de la Perrière, de nouveaux espaces pour les entreprises, la réhabilitation des réseaux d’assainissement en préparation d’une station d’épuration dédiée : petit tour d’horizon des différents travaux prévus cette année sur le port de Lorient Keroman.




Pour voir les vidéo, il faut activer javascript et télécharger FlashPlayer

30 millions d’euros. C’est le montant du programme d’investissement que le syndicat mixte du port de pêche de Keroman devrait engager d’ici 2022. Un budget conséquent qui doit permettre de poursuivre la modernisation du port engagée depuis plusieurs années. Réunissant la région Bretagne (60%) et Lorient Agglomération (40%), c’est au syndicat mixte qu’incombe le renouvellement des bâtiments et la remise à niveau général des équipements portuaires. En 2018, comme en 2017, priorité sera donnée au nettoyage des friches et à la sécurisation de certains bâtiments jugés vétustes ou insalubres. Les travaux les plus importants se concentreront tout au bout de l’avenue de la Perrière, sur l’îlot D (déjà en partie démoli) et sur l’îlot A (qui abrite l’ancienne glacière et les anciens ateliers mécaniques). « L’objectif est de libérer un maximum de place pour permettre à de nouveaux opérateurs économiques de s’y installer. Nous savons qu’il y a déjà beaucoup de candidats. Un appel à manifestation d’intérêt a été lancé », indique Pierre-Gilles Le Marer, adjoint de l’antenne portuaire régionale. La démolition des bâtiments existants devrait durer plusieurs années pour s’achever courant 2020. Mais dès cette année, des études seront lancées pour concevoir la construction de nouveaux bâtiments. L’un d’eux devrait abriter sur 3000m2 le lavage des caisses et des différents contenants utilisés sur le port. Une station de pompage, de stockage et de traitement d’eau de mer sera également implantée sur le secteur. Parallèlement, un schéma directeur devrait définir, d’ici l’été, les grands axes de réaménagement de la pointe de la Perrière. « L’idée est de réussir à mêler les activités du port avec le flux du grand public qui pourra alors profiter d’un nouveau point de vue sur la rade et sur le port », poursuit Pierre-Gilles Le Marer

Nouvelle criée

Dans l’immédiat, le syndicat mixte devrait réceptionner d’ici le mois d’avril le tout nouveau bâtiment « Europêche », anciennement occupé par Capitaine Houat, et désormais transformé en hall d’allotissement du poisson. « Sa mise en service permettra de décharger la criée 4 qui arrive à saturation », précise le responsable. Les travaux, dont le coût global s’élèvent à 1,5 million d’euros, auront permis de remettre en état l’ensemble du bâtiment qui comprendra 900m2 en froid positif (+2 à +4 degrés) auxquels sera ajoutée une chambre froide négative (-18 degrés) pour répondre aux besoins des mareyeurs. Autre chantier important qui sera lancé avant la fin de l’année : la poursuite des travaux de réhabilitation du réseau d’assainissement. « Une première phase a déjà été menée en 2017 dans la rue des magasins de marée. Il s’agit ici de séparer les eaux usées des eaux pluviales », explique Pierre-Gilles Le Marer. L’étape suivante consistera à la construction d’une station dépuration dédiée. L’appel d’offre devrait être lancé dans les prochains jours. « Il faudra ensuite compter un an d’étude et un an de travaux ». Coût total de l’opération : 12 millions d’euros, dont une partie sera co-financée par l’Europe. Parmi les autres travaux envisagés sur le port, un audit est en cours sur le cloisonnement des criées 1, 2, 3, 4 et du pan coupé afin de limiter les risques de propagation d’un éventuel incendie. Une autre étude est également prévue sur l’optimisation de la collecte des déchets, en particulier des déchets dangereux (huiles essentiellement). Au final, la liste des travaux prévus cette année encore sur Lorient Keroman en dit long sur les ambitions du premier port de pêche français.