Actualité


 
mercredi 10 avril 2019

CHIEN NOIR S’ANCRE A KEROMAN

Inventeur des fameux « Parcabout », l’entreprise groisillonne Chien Noir a ouvert il y a un an un entrepôt au cœur du port de pêche de Lorient Keroman. Une base logistique qui lui permet d’expédier ses filets dans le monde entier.




Pour voir les vidéo, il faut activer javascript et télécharger FlashPlayer

C’est un entrepôt à priori comme les autres, planté au cœur du port de Lorient Keroman, à deux pas du pôle de course au large de Lorient La Base. Sauf qu’à la différence de la plupart des bâtiments situés dans le secteur, les filets qui sont stockés ici ne servent pas à pêcher du poisson. L’impressionnant logo en forme de tête de mort dessiné sur les lourdes portes à l'entrée fait vite comprendre au visiteur que l’endroit n’est pas tout à fait anodin. C’est là que Chien Noir s’est installé, il y a un peu plus d’un an. L’entreprise groisillonne spécialisée dans la réalisation de « Parcabout », immenses parcours sécurisés de filets dans les arbres, avait alors besoin d’espace pour faire face à des carnets de commande bien remplis. « C’est un entrepôt qui nous sert surtout de base logistique pour organiser nos expéditions en Europe et à l’international », indique Josquin Rolland, l’un des 40 salariés que compte aujourd’hui l’entreprise. Au plus fort de la production, le site permet également de délester le siège historique de Chien Noir, implanté au fort du Grognon à Groix, où s’activent pendant tout l’hiver les mateloteurs gréeurs afin de réaliser les nappes de filets qui seront ensuite installées aux quatre coins du monde.

Retour aux sources

Depuis la création du premier Parcabout en 2008, l’entreprise créée par Cédric Chauveau en a fait du chemin. Elle travaille désormais autant en France qu’à l’étranger, de Singapour à Barcelone, en passant par le Jura et la Normandie. Au total, on dénombre une quarantaine d’installations qu’il faut régulièrement contrôler et entretenir. Les dernières caisses de filets préparées depuis l’entrepôt de Lorient étaient destinées à la Corée du Sud, qui comptera bientôt pas moins de sept Parcabouts ! « Les prochaines expéditions seront pour le Japon et la bambouseraie d’Anduze, dans le Gard », précise Josquin Rolland. L’installation au cœur de Keroman pourrait également permettre à l'entreprise de développer une nouvelle activité. Ou plutôt un retour au source pour son créateur, Cédric Chauveau. Celui qui fut pendant longtemps spécialisé dans la préparation des voiliers de compétition, sous le surnom de Chien Noir, envisage en effet de revenir à ses premières amours. Il devrait ainsi proposer à nouveau ses services aux écuries de course hébergées à quelques centaines de mètres seulement de l’entrepôt.